Les collectivités territoriales à l’assaut d’Instagram !

Régions, départements, EPCI, villes… Sous le soleil d’Instagram, qui a performé ? Quels sont les plus suivis, les plus actifs, les plus engageants ? Co-piloté par les 150 membres du COPIL de l’Observatoire socialmedia des territoires, l’outil MyObservatoire vient de livrer ses premiers fruits avec l’analyse des collectivités sur Instagram au mois d’août. L’occasion de découvrir le potentiel d’un outil encore en beta, auquel tout agent du secteur public accédera gratuitement à la fin du mois ; d’analyser quelques tendances surprenantes de cette étude, comme la multiplication par 4 de la présence des collectivités en un an ; puis de (re)découvrir les meilleurs comptes de territoires, avec notre classement exclusif.

[MAJ du 5 octobre] Et en attendant que nos TOP50 soient accessibles à tous dès le mois prochain sur MyObservatoire découvrez, à la toute fin de l’article, notre classement du mois de septembre !

La feuille de route du COPIL de l’Observatoire socialmedia des territoires est chargée : après Instagram, nous finaliserons la méthodologie de performance sur Twitter, Facebook, Youtube, Linkedin et Snapchat. Dans, un second temps, nous recenserons aussi les territoires présents sur FlickR, Pinterest, Dailymotion et Vimeo. Puis, nous ajouterons dès 2018 les autres entités qui composent un territoire : offices de tourisme, marques de territoire, préfectures, SDIS, CCI, agences locales, aménageurs du territoire… sans oublier les élus ! La liste n’est pas exhaustive et notre ambition ne s’arrête pas là… Cet outil encore en beta test, pensé par les territoires pour les territoires, vous pourrez y accéder gratuitement dans quelques jours, à partir du 30 septembre, et à la seule condition d’être en poste dans le secteur public. Pour les autres, une ouverture est prévue plus tardivement. Dans tous les cas, vous pouvez vous pré-inscrire dès maintenant.

Quelle méthodologie ?

Mix de KPI’s subtilement choisis par le COPIL de l’Observatoire socialmedia des territoires, le taux de performance permet une première approche qualitative de la présence des territoires, tout en comparant ce qui est comparable. Pondérant par exemple le nombre d’abonnés par rapport à la population, il s’attache à évaluer la performance des territoires sur plusieurs aspects d’importance variable, non pas dans l’absolu, mais par rapport aux autres présents… Cet algorithme, c’est un peu la « formule exclusive » de MyObservatoire, sauf qu’au lieu de la garder opaque, on l’explique avec pédagogie. Elle n’a rien de rien de secret, ni de figé et les 150 membres du comité de pilotage la feront continuellement évoluer. Si les KPI’s vous passionnent, le détail de nos travaux devraient vous plaire. Si vous regardez ça de très loin, ne retenez qu’une chose : sans qualitatif ni pondération, aucun indicateur n’a de sens. Et on n’analyse pas la performance de la région Occitanie avec les mêmes méthodologies que Coca-Cola, cela n’aurait pas de sens non plus. La définition de la performance et la manière de l’analyser est au coeur des réflexions du COPIL : actuellement, nous finalisons Twitter et Facebook. Avec évidemment une approche différente pour chaque réseau social. En voici un rappel de tout le détail pour Instagram.

Les plus performants
Le classement des territoires s’affiche par défaut par score de performance. Ce taux est relatif à la meilleure performance parmi les territoires analysés et pour la période observée, sur chaque critère. Les cinq indicateurs de performance (KPI) retenus pour cet algorithme sont, par ordre d’importance :
Le taux d’engagement ★★★★★
– La portée ★★★★
Nombre de posts ★★★
Nombre d’abonnés ★★
Le ratio abonnements / abonnés ★

Il est également possible d’afficher le classement des territoires via d’autres indicateurs :
– Les plus suivis : classement des territoires par nombre d’abonnés.
– Les plus actifs : classement des territoires par nombre de posts sur la période observée.
– Les plus engageants : classement des territoires par taux d’engagement sur la période observée.

 Paris, 162K abonnés, 62% de performance, 1e département de France sur IG

 

Welcome @catherineetliliane for your Rtt. 🇺🇸🇺🇸🇺🇸#deauville #deauvilleus #canalplus

Une publication partagée par DEAUVILLE OFFICIAL (@deauvilleofficial) le

 Deauville, ville la plus performante de France sur IG en août 2017

Quels enseignements en tirer ?

Oui, ce premier classement est publié « pour le show », car il n’est pas vraiment significatif : d’abord il analyse la performance au mois d’août, où visiblement la canicule a pris certains CM de torpeur – à moins qu’ils n’aient pris des congés ? 😆 Une brèche dont ont profité quelques nouveaux entrants ou petits territoires pour s’engouffrer  : alors que plus de la moitié des collectivités locales n’a rien publié, la ville de Reichstett, charmante bourgade de 4000 habitants, a bombardé plus de 60 photos dans le mois ! Et globalement, ce sont bien les petits et moyens territoires qui tirent, ce mois d’août, leur épingle du jeu. Ce sont bien eux que l’ont retrouve dans le top 20 général. Paris, même s’il reste le 1er des départements les plus performants et suivis, n’arrive qu’à la 18e place du classement général sur la performance. On n’y trouve aucune région, et Paris y est le seul grand territoire représenté. Une tendance qui se confirme avec les collectivités globalement recensées…

Ciel de nuit. #Châteauroux L’église Saint-Martial, rue Grande à la tombée du jour.

Une publication partagée par Châteauroux Métropole (@chateauroux36) le

Châteauroux Métropole, 1e EPCI de France sur Instagram

 

450 collectivités sur Instagram : une progression x4 en 1 an !

En effet, parmi les données non saisonnières, c’est la plus grande surprise de cette étude : le nombre total de collectivités locales recensées sur Instagram atteint plus de 450, soit 4 fois plus que la première étude publiée ici en 2016 ! Au total 350 villes, 55 epci, 30 départements et 9 régions. Hélas pas mal de comptes abandonnés aussi – qui seront bientôt affichés avec une couleur particulière dans la cartographie… Je déplorais leur grande absence dans cette étude (faite à la main !) l’année dernière car il n’y avait qu’une région présente. Elles sont aujourd’hui 9/13, ce qui n’est pas rien, avec dans le peloton de tête les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie, et Hauts-de-France. Si l’on s’intéresse de plus près aux 360 villes, on notera que  85% des grandes villes (+ 100.000 hab.) sont désormais présentes sur Instagram ! On peut donc parler de tendance lourde. Parmi celles-ci, Lyon est la plus performanteCe chiffre retombe à 33% pour les villes moyennes (entre 20.000 et 100.000). Et nous recensons près de 200 petites villes (moins de 20.000), d’ailleurs parmi les plus performantes. Cela peut s’expliquer par leur fort potentiel touristique l’été : pas étonnant de retrouver ainsi Deauville, Gruissan et Menton dans ce top 5 d’août.

Quelle répartition territoriale ?

Sans surprise, c’est la région d’Ile-de-France qui concentre le plus de comptes Instagram officiels de collectivités locales, avec plus de 70 actuellement recensés. Elle est suivie par les régions Nouvelle-Aquitaine (46), Auvergne-Rhône-Alpes (45), PACA (40), Grand-Est (39), Occitanie (38) et Pays-de-la-Loire (36). En revanche, du côté des territoires d’outre-mer, ça se compte sur les doigts de la main et on peut vraiment parler d’usages marginaux. En Mayotte et Guyane, nous ne recensons absolument aucun compte.

Ce n’est pas le classement mais la donnée qui compte

C’est la première et dernière fois que je publie un classement de l’Observatoire socialmedia sur ce blog, et je vais vous expliquer pourquoi. D’abord, car je ne le répéterai jamais assez : ce n’est pas le classement mais la donnée qui compte. On ne répétera non plus jamais assez qu’aucun classement ni baromètre n’a valeur d’audit ; l’essentiel pour toute collectivité est d’avoir ses propres objectifs et de les atteindre. Toutefois, et c’est le parti-pris de cet Observatoire, s’ils sont pris comme tels, ces baromètres amènent une émulation positive et ont une valeur-benchmark considérable.

#Repost @auvergnetourisme (@get_repost) ・・・ 😍 L’Auvergne est le paradis des motards ! Vous connaissez nos road-books gratuits ?

Une publication partagée par Région Auvergne-Rhône-Alpes (@region_auvergnerhonealpes) le

Auvergne-Rhône-Alpes, 1e région sur Instagram.


Des analyses en temps réel, librement consultables et diffusables

Quels sont les territoires les plus performants, les plus suivis, les plus actifs ou les plus engageants ? Tout cela, MyObservatoire nous le donne maintenant en temps réel, et sur la période d’analyse de notre choix. Les classements peuvent être mensuels mais aussi hebdomadaires (par défaut), saisonniers,  quotidiens, annuels… à vous de voir ce qui a du sens, à vous de choisir la temporalité. Prochainement, on affinera les catégories, en distinguant notamment les grandes villes des moyennes et petites. Ou encore uniquement les Métropoles. Il sera même possible d’analyser les territoires par densité. Ces classements, désormais, tous les utilisateurs pourront librement les publier sous l’angle et sur la période de leur choix. Idem pour nos partenaires et des médias qui souhaiteraient accéder à ces données : chacun est libre de les exploiter comme bon lui semble et d’en faire les analyses qu’il souhaite. Donc si je ne publierai plus de classement ici, c’est parce que chacun pourra y accéder librement et quotidiennement sur MyObservatoire ! Comptez sur moi, en revanche, pour continuer à en livrer des analyses.

Les 150 membres du COPIL de l’Observatoire socialmedia des territoires

—-

Classement du mois d’août

Prêts pour le voyage ?
Cliquez sur la PP ou nom d’un compte pour surfer sur sa page.



TOP 5 Régions




TOP 20 Départements


 

 

TOP 20 EPCI

 



 

TOP 20 Villes



TOP 20 Général

 

NB : notre recensement participatif des territoires est désormais permanent mais ne prétend pas être exhaustif ; vous pouvez vérifier si votre collectivité est présente ici et, le cas échéant, nous aider à compléter cette base de données unique ! Des marges d’erreur sont également possibles dans ce premier classement mensuel sur quelques données (nombre de posts notamment), certains territoires ayant été recensés dans le courant du mois d’août. Les données de septembre, que vous pourrez aller librement consulter sur MyObservatoire.com auront, à ce titre, plus de valeur. Enfin, ce « Top 20 » n’enlève rien au travail remarquable fait par certaines collectivités locales qui n’apparaissent pas dedans. Nous vous invitons à surfer sur l’intégralité des comptes présents sur la cartographie de MyObservatoire.com afin de les découvrir… et de vous y abonner !

Tous les contenus et données de l’Observatoire socialmedia sont placés sous licence Creative Commons.


Prochaines étapes : Twitter puis Facebook.
Vous nous suivez ? (Twitter, Facebook et Instagram)
Et on vous garde une place ici maintenant

 

 


Classement de septembre

TOP 25 (09/17) des villes

TOP 25 (09/17) des EPCI

 

TOP 25 (09/17) des Départements

TOP 5 (09/17) des Régions

 


Cet article vous a plu ? Partagez-le !

A vous la parole !

déclarations qui seront retenues contre vous :

Consultant indépendant | Digital lover | Communication publique et corporate | Auteur, formateur et conférencier | Fondateur de l'Observatoire socialmedia des territoires | Membre-fondateur DébatLab | Ex directeur agence Adverbia et blog-territorial

Plus de lecture...

Voir tous les billets